PARCOURS THÉMATIQUES

 

Télécharger le dossier du participant

 

Qu’est-ce que c’est ?
9 parcours thématiques composés de :

- 2 ateliers, le lundi 17 décembre 
- 2 restitutions collectives sur des thèmes clés, le mardi 18 décembre.

Objectif 
Agir concrètement en faveur de la biodiversité, c’est-à-dire monter en compétence, partager des retours d’expériences, valoriser des initiatives, identifier collectivement les freins, leviers et conditions d’efficacité pour l’action.


PARCOURS THÉMATIQUE 1 (P1)
Freiner l’artificialisation des sols : une opportunité pour innover ?

Détails

Chaque année, plus de 65 000 hectares de sol disparaissent sous les infrastructures, les zones d’activités et les habitations, environ l’équivalent d’un département comme la Seine-et-Marne tous les 7 ans.

En entraînant la perte d’habitats, la rupture des continuités écologiques et la perturbation du fonctionnement des écosystèmes, l’artificialisation est l’une des causes majeures d’érosion de la biodiversité.

C’est sur ce constat que le gouvernent a fait de l’artificialisation son principal cheval de bataille. Parmi les 90 propositions inscrites dans le plan biodiversité, figure ainsi l’objectif de « zéro artificialisation nette ».

Si les collectivités sont concernées au premier chef par la maitrise de l’artificialisation de leur territoire, les entreprises ne le sont pas moins.

  • Ce parcours propose lors de l’atelier 1 une réflexion sur les déterminants économiques de l’artificialisation ainsi que sur les leviers qui permettraient d’inverser la tendance.
  • L’atelier 2 reviendra sur les solutions innovantes pour réduire l’artificialisation, comme le recyclage urbain, la désimperméabilisation par le génie écologique, l’optimisation en aménagement et en architecture, et sur les acteurs qui en ont fait leur modèle économique.

Organisateurs
Marc Barra - Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France
Alice Colsaet - PhD, IDDRI – CIRED

 

PARCOURS THÉMATIQUE 2 (P2)
La fonctionnalité écologique au cœur du foncier des entreprises

Détails

Réduction des coûts de gestion et d’entretien, gain pour la biodiversité, valorisation de l’image de l’entreprise, amélioration de la qualité de vie au travail, mobilisation des salariés, etc. Laisser la place à la nature sur le foncier des entreprises représente une opportunité trop souvent délaissée.

Ces espaces peuvent pourtant représenter de réels gains en termes de fonctionnalité écologique : il existe un véritable enjeu à les repositionner et à les valoriser au sein des territoires et de leur environnement naturel, en prenant notamment en compte les continuités écologiques via  les schémas Trame verte et bleue disponibles (SRCE ou schéma local).

Il est ainsi possible de mener des actions de réhabilitation ou de restauration écologique et de rendre ces espaces plus perméables à la biodiversité. Cette approche peut, en outre, s’intégrer dans une démarche globale d’entreprise autour de valeurs relatives à l’environnement et au développement durable.

  • Ce parcours permettra, sur la base d'enjeux à partager (connectivité écologique, label "Végétal local", co-bénéfices sociaux et économiques) et de retours d’expérience, d’envisager collectivement comment développer une biodiversité fonctionnelle sur les espaces d’entreprises, les modalités d'action ainsi que les freins, leviers et opportunités.

Organisateur
Fabien Paquier - Agence française pour la biodiversité (AFB)

 

PARCOURS THÉMATIQUE 3 (P3)
Bénéfices partagés d'une application vertueuse de la séquence ERC

Détails

La mise en œuvre de la réglementation environnementale par les entreprises est souvent perçue comme une contrainte supplémentaire au déploiement des activités des entreprises.

L’application de la séquence ERC en fait partie. Néanmoins, une bonne intégration de l’environnement et des contraintes réglementaires peut générer un certain nombre d’avantages auprès des entreprises.

L’enjeu de ces ateliers est de démontrer, qu’au-delà d’une réputation de « bon élève », les entreprises bénéficient directement des efforts menés en la matière : source d’innovation, avantage compétitif sur un marché concurrentiel, meilleure acceptabilité et diminution des coûts.

Organisateurs
Brian Padilla - 
Muséum national d'histoire naturelle (MNHN)​
Ophélie Darses - CGDD

 

PARCOURS THÉMATIQUE 4 (P4)
Plastiques et biodiversité, quelles alternatives pour demain ?

Détails

L’accumulation des déchets plastiques dans les milieux sensibles (zones humides, ripisylves, littoraux, fonds océaniques) constitue une vraie menace pour la biodiversité. Par exemple, les océans contiennent 150 millions de tonnes de plastiques et au moins 8 millions de tonnes de déchets plastiques finissent dans l'océan chaque année.

L’omniprésence du plastique est telle qu’il est parfois utilisé dans des activités a priori favorables à la biodiversité, comme le génie écologique.

A ce jour, les substituts envisagés n’apportent pas de solution satisfaisante au regard d’une vision complète de leur cycle de vie.

Pour aller plus loin, l’adoption d’une approche intégrant les impacts sur la biodiversité tout au long du cycle de vie du produit permet un diagnostic plus complet.

L’application des méthodes de l’écoconception aux scénarios d’usage permet quant à elle d’inventer de nouvelles solutions, comme par exemple la substitution d’un produit par un service ou la mise en place de chaînes de valeurs plus intégrées entre acteurs d’une même filière. En combinant innovation matérielle et immatérielle, il est ainsi possible de mobiliser de nouveaux leviers de valeur et de créer de nouveaux marchés.

Organisateurs
Aurélien Daloz - AFB
Emmanuel Delannoy - PIKAIA

 

PARCOURS THÉMATIQUE 5 (P5)
Accélérer la transition agroécologique

Détails

Les impacts du modèle agricole conventionnel sur l’environnement sont désormais largement documentés.  Les performances économiques et agronomiques des exploitations classiques connaissent certaines limites pour répondre aux défis de demain (apparition de résistances, perte de rendement à l’hectare, prix fluctuants non générateurs de revenus, forte dépendance aux subventions agricoles communautaires).

La transition écologique est nécessaire.  De nombreuses expériences, qui peuvent paraître isolées, démontrent la réussite de certains systèmes agricoles écologiques qui peuvent néanmoins paraître isolées.

Comment alors s’affranchir des verrous restants pour amorcer une transition à grande échelle? La mobilisation de l’ensemble des entreprises de la filière (de l’amont à l’aval) et des acteurs du territoire est indispensable pour accompagner et développer cette agriculture respectueuse de la biodiversité. 

L’objectif de ce parcours est d'échanger sur les mécanismes de changement d’échelle pour impulser la transition, en distinguant les leviers qui peuvent être mobilisés à l’échelle d’un territoire (atelier 1)  et ceux qui peuvent être moteur de la transition au sein de la filière agroalimentaire (atelier 2).

Organisateurs
Claire Devineau
 - CDC Bidoviersité
Thomas Binet - VertigoLab
Pauline Lavoisy - Noé Conservation

 

PARCOURS THÉMATIQUE 6 (P6)
Economie circulaire et biodiversité : vers de nouveaux modes de gestion de la fin de vie des produits

Détails

L’économie circulaire et la biodiversité sont deux axes-clés de la transition écologique mais elles sont aujourd’hui très peu connectées.

L’objectif global de ce parcours est de montrer que l’économie circulaire et la biodiversité peuvent être pensées conjointement par les acteurs économiques.

Pour cela, chaque atelier sera focalisé sur des retours d’expérience d’entreprises sur des initiatives de gestion des déchets  et des brainstormings en petits groupes pour permettre les échanges entre les professionnels des deux thématiques.

Le parcours permettra ainsi d’initier des réflexions croisées sur :

  • La place de la biodiversité dans le concept d’économie circulaire ;
  • Les impacts du traitement et du recyclage des produits sur la biodiversité ;
  • Les opportunités d’optimisation du traitement et du recyclage des produits grâce à la biodiversité ;
  • Les outils, méthodologies et bonnes pratiques pour la conciliation des deux thématiques.

Organisateurs
Hélène Leriche
 - Oree
Benjamin Levèque - I Care & Consult
Camille Saint-Jean - Oree

 

PARCOURS THÉMATIQUE 7 (P7)
Biodiversité et chaînes de valeur : pour une meilleure sélectivité des produits et des investissements

Détails

Ce parcours se concentre sur le développement de chaînes de valeurs respectueuses de la biodiversité (règles d'utilisation et de commercialisation).

Comment sélectionner des fournisseurs, des projets, des investissements de façon à réduire les impacts sur la biodiversité de son portefeuille de produits ou de projets et à minimiser les risques économiques, financiers, juridiques et de notoriété ?

Le premier atelier proposera de dresser un état des lieux partagés des lignes directrices et des pratiques et d’identifier les nouvelles frontières.

Le deuxième atelier permettra d’analyser et de discuter les conditions à créer pour concrétiser le passage à l’échelle, dépasser les nouvelles frontières et mieux assurer la complémentarité d’action entre pays producteurs et pays consommateurs

Organisateurs
Yann Laurans - 
Iddri
Anastasia Wolf

 

PARCOURS THÉMATIQUE 8 (P8)
Exploiter durablement les ressources naturelles

Détails

La question de la durabilité de l’exploitation des ressources est ici envisagée sous l’angle des filières d’exploitation des matières premières naturelles. La surexploitation des ressources est aujourd’hui en partie la cause de la disparition de 129 millions d’hectares de forêts dans le monde depuis 1990, du déclin de 49% des populations marine entre 1970 et 2012 , ou encore de la diminution de la disponibilité du sable.

Ceci participe à la diminution de la biodiversité et les services rendus par ces écosystèmes (qualité de l’eau, de l’air, des sols, participent à la régulation du climat, …) et aux conséquences qui y sont liées (érosion des sols, déséquilibre des écosystèmes,…). 

Les entreprises doivent donc se mobiliser et trouver des solutions pour réduire l’impact de leurs systèmes d’exploitation et de production des matières premières, tout en se garantissant un approvisionnement en ressources naturelles.

Ce parcours thématique dresse dans un premier temps un état des lieux des pratiques d’exploitation dans les domaines de la forêt, de la pêche et de l’extraction puis identifie, dans un second temps les leviers au niveau des entreprises et des consommateurs pour faire évoluer ces pratiques afin qu’elles intègrent la préservation de la biodiversité.  

Organisateur
Sylvain Boucherand - B&L Evolution

 

PARCOURS THÉMATIQUE 9 (P9)
Intégrer la biodiversité dans la stratégie d'entreprise

Détails

Ce parcours s’adresse aux acteurs souhaitant approfondir  leurs connaissances des enjeux de prise en compte de la biodiversité par les entreprises.

A travers la présentation des dispositifs, guides, outils et retours d’expérience existants, le parcours va permettre une meilleure compréhension des enjeux et des leviers d’action.

L’approche adoptée ici est généraliste et s’adresse à tous les secteurs d’activité, avec pour thème principal l’intégration de la biodiversité dans les stratégies d’entreprises (mesurer ses impacts et dépendances, élaborer une stratégie et un plan d’action, évaluer son action, adapter sa stratégie, communiquer avec les partie-prenantes).

Organisateurs
Sylvie Gillet - EpE
Hélène Leriche - Oree

 

Programme du lundi 17 décembre 2018